A mon âme

Ma si belle et confidente amie,
Tu me souffles à l’oreille,
Des mots d’amour et de passion,
Et je ne t’écoute pas.
Parfois, j’ai peur de ce que tu me dis,
Et je n’ose pas faire le grand pas.
J’ai peur des jugements, des qu’en-dira-t-on.
Pourtant, je sais que tu me dis la vérité.
Sans cesse tu me souffles mes plus grandes aspirations.
Laisse moi un petit peu de temps,
Fais moi confiance.
Je vais faire ce grand saut,
pour m’accomplir et ré-enchanter le monde.

Sandrine Massart – 10.10.2019 – Tous droits réservés