Et si c’était la thyroïde !

– Vous êtes fatigué(ée). Votre fatigue est persistance, surtout au réveil, moindre le soir.
– Elle s’accompagne de troubles de la mémoire et d’un ralentissement  intellectuel.
– Vous êtes mélancolique voire dépressif.
– Vous êtes frileux (se) avec une sensation de froid aux extrémités (nez, mains, pieds). Les doigts peuvent devenir blancs et la peau est cyanosée.
– Vous avez des crampes musculaires surtout dans les mollets la nuit, mais aussi au niveau des pieds et des mains (crise de tétanie).
– Vous avez des douleurs dans les articulations, les tendons et les muscles,
– Vous êtes sujet aux migraines et céphalées.
– Votre visage est gonflé au réveil et notamment les paupières et les lèvres.
-Vous êtes constipé (surtout les femmes)
Votre peau est sèche
Vos cheveux sont clairsemés, secs, cassants, dédoublés. Vous avez eu des cheveux gris avant 40 ans ou vous avez une mèche de cheveux blancs.
– Vous avez « le sourcil d’Hertoghe » : absence du tiers externe des sourcils

Ce sont les principaux symptômes (sans être exhaustif) que vous pouvez rencontrer dans le cas d’une hypothyroïdie.

 

19040253 - 3d rendered illustration of the thyroid gland

glande thyroïde

La glande thyroïde ressemble à un papillon. Les 2 ailes situées sur les côtés du cou encerclent partiellement la trachée. Elles portent le nom de lobes. La partie centrale de la thyroïde est appelée « isthme ». Elle mesure environ 4 cm de hauteur et 2 cm de largeur. Elle pèse environ une vingtaine de gramme.
Elle contient à l’arrière 4 glandes, les glandes parathyroïdes, dont le rôle est de régulariser le taux de calcium dans le sang.
Elle est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme.
La glande thyroïde agit en synthétisant des substances appelées hormones thyroïdienne qu’elle libère dans le sang et qui vont agir dans l’ensemble de l’organisme au niveau des fonctions fondamentales aussi diverses que :

– la production de la chaleur,
– la régulation du système digestif,
– La régulation du système cardio-vasculaire,
– La régulation du système nerveux central,
– La régulation de nos hormones sexuelles, indispensables pour une bonne qualité de vie ainsi que pour la reproduction.

C’est cette diversité des cibles et leur importance qui font de la thyroïde le gendarme de la régulation corporelle.

Si elle est en sous-régime, c’est-à-dire si elle fonctionne à un niveau trop bas, c’est l’hypothyroïdie.
Si elle fonctionne à un niveau trop élevée, l’organisme fonctionne en surrégime, c’est l’hyperthyroïdie.

Comment est régulé le fonctionnement de la thyroïde ?
Plusieurs acteurs interviennent dans le fonctionnement de la thyroïde. 2 acteurs jouent un rôle central.

L’hypothalamus, situé dans le cerveau, régule de nombreuses fonctions de l’organisme (sécrétions hormonales, reproduction, température corporelle, faim…) par le biais de substances appelées » neuro-hormones ». Celles-ci sont libérées dans la circulation sanguine du cerveau et atteignent une 2ème structure appelée Hypophyse.

L’hypophyse est une glande située à la face inférieure du cerveau. Elle est à peine plus grosse qu’une noisette et est étroitement liée à l’hypothalamus avec lequel elle échange de nombreuses connexions nerveuses.
Il produit différentes hormones dont l’une d’elle stimule la glande thyroïde : la TSH (thyréostimuline).

44721853 - thyroid hormones. human endocrine system.

La TSH pour thyroide-stimulating hormone, commande la fonction thyroïdienne.
Sous l’influence de la TSH, la thyroïde relâche dans la circulation sanguine 2 hormones thyroïdiennes : la T3 (triiodothyronine) et la T4 (thyroxine). En réalité, la thyroïde sécrète 4 hormones nommées T1, T2, T3 et T4 mais on ne connaît pas encore d’action précise aux hormones T1 et T2.

La thyroïde sécrète pour 90% de la T4 et pour 10% de la T3 mais seule la T3 est active.

Le rôle de la T4 se borne donc à être une source de T3. Et fait très important, la transformation de la T4 en T3 se fait essentiellement au niveau du foie grâce à une enzyme appelée 5’-désiodase.
On trouve cette désiodase essentiellement dans le foie mais aussi dans les reins, le cœur, le système nerveux et les muscles.
A noter que seulement 20% de la T3 qui circule dans le sang est produite par la thyroïde. Le reste, soit 80%, résulte d’une désiodation de la T4.
Si la 5’-désiodase ne parvient pas à faire correctement son travail de « désiodation », comme seule la T3 est active, il en résulte une situation clinique d’hypothyroïdie.

De quoi la thyroïde a besoin pour fonctionner ?
Pour fabriquer ses hormones, la thyroïde a besoin de certains nutriments.
En effet, les hormones thyroïdiennes sont constituées de tyrosine (une des 20 acides aminés constituant les protéines alimentaires) et d’iode.
La synthèse des hormones thyroïdiennes fait intervenir, en plus de la tyrosine, un certain nombre de nutriments notamment des vitamines A et E et des minéraux tels que le zinc, le mobyldène et le manganèse, le fer et le sélénium.
La transformation de la T4 inactive en T3 active fait, elle intervenir les vitamines A et E, le zinc, le sélénium mais aussi le magnésium et le cuivre.
La thyroïde a également besoin de 5 types de vitamines B : B1, B2, B3, B6, B12.
Pour bien pénétrer dans la cellule, la T3 a besoin de cortisone et de vitamine D

Les effets cellulaires des hormones thyroïdiennes
Les hormones thyroïdiennes (T3) agissent essentiellement à 2 niveaux :

– Elles augmentent la synthèse des protéines dans pratiquement tous les tissus de l’organisme.

– Elle augmente l’activité des cellules du foie, du rein, du cœur,  et des muscles squelettiques ainsi que celle de toutes nos glandes : pancréas, glandes surrénales (cortisol et DHEA), glandes sexuelles (testostérones, œstradiol, progestérone).

Il est essentiel d’avoir toujours bien à l’esprit qu’une hormone thyroïdienne n’agit que lorsqu’elle a réussi à pénétrer à l’intérieur du noyau d’une cellule.

Lorsque l’on effectue une analyse de sang, on obtient un dosage du taux d’hormones thyroïdiennes disponible dans le sang. Cela ne dit en rien sur le taux d’hormones qui pourront être réellement utilisées par les cellules cibles. Il existe en effet des situations où la T3 a du mal à pénétrer dans les cellules.

En résumé,
si la thyroïde ne fabrique pas correctement sa T3 ou
si l’organisme ne transforme pas bien la T4 en T3 ou
encore si la T3 a du mal à pénétrer dans les cellules, les symptômes d’une hypothyroïdie vont apparaître.

En cas d’ablation de la thyroïde ou si celle-ci a été mise au repos, la seule administration de T4 (Levothyrox) posera problème si l’organisme ne parvient pas à transformer la T4 en T3. Ici aussi vont apparaître tous les symptômes d’une hypothyroïdie.

Dans mon prochain article, je vous parlerai des aliments à manger pour avoir une thyroïde au TOP!.

En attendant, si vous constatez certains de ces symptômes, N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi !

En finir avec l’hypothyroïdie, Dr Benoit Claeys
Laboratoire Energetica Natura www.energeticanatura.com