Le cholestérol, un matériau précieux pour notre organisme

Le cholestérol est une arme précieuse de l’organisme pour lutter contre les infections. Il aide à neutraliser des toxines produites par les bactéries qui grouillent de l’intestin vers la circulation sanguine lorsque le système immunitaire est affaibli. Lorsque vous souffrez d’une infection, la concentration sanguine totale du cholestérol s’élève, mais le HDL baisse parce qu’il est utilisé pour combattre l’infection. La capacité du cholestérol à lutter contre les toxines est peut-être une des raisons qui expliquent pourquoi on le trouve au niveau des lésions artérielles engendrées par l’inflammation. En revanche, accuser le cholestérol de ces lésions revient un peu à reprocher aux pompiers d’avoir mis le feu !!

Par ailleurs, nous ne pouvons pas fonctionner sans lui. On le trouve dans chaque cellule de notre organisme et il est si crucial que nous en produisons la plus grosse part, notamment le foie. c’est à dire qu’il est essentiel à la santé de nos cellule.oeuf
Le cholestérol apporté par le biais de l’alimentation a des effets minimes sur la cholestérolémie, expliquant pourquoi recommander d’en consommer moins ou le signaler sur les étiquettes alimentaires n’est pas aussi important qu’on veut nous le faire croire. Si vous mangez moins de cholestérol, votre foie investira immédiatement le créneau laissé libre et en produira davantage. Au contraire, si vous mangez plus de cholestérol, votre foie en produira moins.
En effet, le cholestérol est principalement et très largement produit par cet organe.

De même, le cholestérol est le matériau de base qui sert à la production des hormones sexuelles (œstrogène, progestérones, testostérone), de la vitamine D et des acides biliaires nécessaire à la digestion.

Des études ont montré que ceux qui présentaient des cholestérolémies dans la zone la plus basse avait un risque significativement accru de décéder d’une myriade de causes sans relation avec les maladies cardiovasculaires, dont le cancer, le suicide et les accidents.
Nous avons besoin de cholestérol pour produire les cellules du cerveau. Une cholestérolémie trop basse a, de fait, été liée à la dépression, l’agressivité et les hémorragies cérébrales. Il existe également un lien avec la libido.
Les membranes des cellules qui nous constituent contiennent une énorme quantité de cholestérol parce qu’il aide à leur conserver leur intégrité et qu’il facilite aussi les communications cellulaires. La membrane des cellules doit être juste assez dure pour faire office de barrière contre les canailles qui voudraient pénétrer à l’intérieur, mais assez flexibles et perméable pour laisser passer les molécules qui doivent rentrer.beurre
Extrêmement important aussi est notre besoin de cholestérol pour la mémoire. Faire trop baisser le cholestérol peut aisément aboutir à une sorte d’amnésie générale. Lorsque les membranes cellulaires renferment trop peu de cholestérol, la transmission de l’influx nerveux peut en souffrir

Un autre fait intéressant : il est actuellement impossible de mesurer le cholestérol directement dans le sang. Il s’agit, en effet, d’une substance grasse qui n’est pas soluble ni dans l’eau ni dans le sang.

Alors, comment parvient-il dans la circulation sanguine? La réponse est simple. Le foie l’enveloppe d’une « protéine-emballage » en y ajoutant quelques autres substances (tels que les triglycérides) ; cette sorte d’enveloppe protectrice permet au cholestérol de pénétrer dans la circulation, un peu à la manière de graviers qui flotteraient dans un océan s’ils étaient conditionnés dans une sorte d’enveloppe capable de flotter et bien sûr imperméable.
Dans notre cas, la protéine-emballage agit un peu à la manière d’un passeport, permettant au cholestérol de voyager dans la circulation sanguine. Ces emballages, connus sous le terme de lipoprotéines, sont en réalité ce que l’on dose lorsqu’on parle d’évaluer la concentration sanguine de cholestérol.

cholestérol

Ce que vous devez retenir
– Le cholestérol est la molécule mère des hormones sexuelles (œstrogène, progestérone et testostérone), de la vitamine D et des acides biliaires nécessaires à la digestion.
– Le cholestérol ne devient un problème que lorsqu’il est oxydé (endommagé)
– Le cholestérol-LDL oxydé se colle à la paroi interne des artères, initiant le processus d’inflammation.
– La véritable cause des maladies cardiovasculaires est l’inflammation.
– Les dégâts engendrés par les radicaux libres déclenchent l’inflammation (stress oxydatif)
– Le concept « bon » ou « mauvais » cholestérol est dépassé.
– Il existe plusieurs types de cholestérol LDL (« mauvais ») et de cholestérol HDL (« bon »).
– Il est bien plus important de savoir si votre cholestérol-LDL est plutôt de type A ou B que de connaître la concentration totale de cholestérol- LDL.
– Une concentration totale de cholestérol inférieure à 1,6g/l a été liée à la dépression, l’agressivité, les hémorragies cérébrales et une perte de libido.

Dans un autre article, je vous parlerais des sucres et de la résistance à l’insuline qui jouent un rôle très important dans les maladies cardiovasculaires : « les sucres sont une menace bien plus sérieuse pour votre cœur que ne l’on jamais été les graisses ».

Le grand mythe du cholestérol Dr J.Bowden et Dr S.Sinatra Ed Marabout